Quelle belle passion Mr OUDOT !

Publié le par René

Bonjour à tous et Bienvenue !
 
Je suis heureux de compléter les articles de présentation de la passion Bernard, par un complément d'information en décrivant les étapes de réalisation des "Petits Soldats Strasbourgeois".
 
Pour l'histoire, il faut savoir que cette belle aventure a commencée en 1791, des industriels Striedbeck ou de Schroeder à Strasbourg vendent des petits soldats en papier "toutes sortes de troupes pour l'amusement et l'instruction de la jeunesse".
De nos jours, pour vous donner un ordre quantitatif il y a des collections de 20 000, 24 000 petits soldats ! Infanterie, artillerie, chasseurs à cheval, dragons, hussards, lanciers, cuirassiers, garde impériale, grenadiers, voltigeurs, zouaves, canonniers, etc... Beaucoup d'unités militaires sont représentées.
 
Chaque figurine papier représente un travail méthodique. Tout commence par des recherches sur internet, documents, reproductions de gravures, et aussi par l'association AFCFEF (Association des Figurinistes et Collectionneurs de Figurines de l’Est de la France) 
 
Tout démarre par le décalquage du dessin. Scanner et imprimer en modifiant l'échelle selon le besoin. Ensuite,  la phase de peinture, qui nécessite un soin particulier, puis la découpe du soldat, collage sur un autre papier, et sur un carton (1 mm, couleur noire), enfin la disposition de la création sur un socle. Si elle est un peu grande, il est nécessaire de renforcer l'arrière afin d'éviter un effet incurvé.
 
Je suis admiration, et je félicite tous ces passionnés qui sont les gardiens de notre histoire de France !
Pour info, BERNARD à plus de 3000 figurines !
 
MERCI BERNARD ET BONNE CONTINUATION !
 
Quelle belle passion Mr OUDOT !
Quelle belle passion Mr OUDOT !
Quelle belle passion Mr OUDOT !
Quelle belle passion Mr OUDOT !
Quelle belle passion Mr OUDOT !
Quelle belle passion Mr OUDOT !
Quelle belle passion Mr OUDOT !
Quelle belle passion Mr OUDOT !
Quelle belle passion Mr OUDOT !
Quelle belle passion Mr OUDOT !
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article