Le milord fermé au Haras National du Pin (1/2)

Publié le par René

Bonjour à tous et Bienvenue !

J'avais un projet en tête depuis plusieurs années. Un coup de coeur pour une voiture atypique, exceptionnelle, aux exigences spécifiques, il s'agit de Milord fermé au Haras National du Pin. L'objectif principal de cet article est de vous présenter ma création avec des photos du modèle réel afin de posséder un comparatif.

Mon épouse et moi remercions toute l'équipe du Haras du Pin, le matin nous avons visité ce lieu merveilleux, nous gardons un excellent souvenir de notre prodigieuse guide...Nous avions réservé toute l'après-midi, à la découverte du 'trésor'. Nous tenons à remercier bien respectueusement Mr Tanneguy de Sainte Marie, pour son accueil, sa confiance, ses explications...

C'est un lieu chargé d'histoire, construit à partir de 1715 par Pierre Le Mousseux, suivant des plans de Robert de Crotte, premier architecte de Louis XIV.

Le haras du pin, surnommé "Versailles de cheval" (Jean de La Varende 1949) est le plus célèbre haras national français.

Son histoire est passionnante, de l'acquisition des terrains jusqu'au début de la première guerre mondiale, en passant par la révolution, et le premier Empire... 300 ans d'histoire, c'est l'évolution politique, économique, humaine...

Et puis la région de l'Orne, sa campagne, ses monuments, ses chevaux, sa gastronomie, notre séjour était trop court, nous reviendrons ! C'est promis !

Après restauration

Après restauration

Cette voiture de type milord, dit cab à la française, ou cabriolet à quatre roues m'a réellement subjuguée, non seulement ce milord fermé est classé aux monuments historiques depuis 1987, c'est déjà une référence. Construite à Paris, à la fin du  XIX siècle par le carrossier Jacques Rothschild et ses fils, c'est un véhicule très rare, d'après mes recherches sur internet, quatre milords fermés seulement sont connus en France.

J'ai été surpris, enfin curieux de trouver une voiture avec trois dénominations différentes. En fait, sa conception apporte les réponses, elle possède des similitudes avec un milord (voiture à quatre roues) par son siège à l'avant de la voiture, pour le cocher. Par son habitacle fixe comparable au cab anglais. Elle était destinée pour les déplacements en ville, pour cette raison, c'est une voiture 'cabriolet' elle est conçue pour accueillir que deux passagers.

Cependant, permettez moi, d'apporter un complément d'information sur la nomination du Cab Français. Cette voiture est recensée dans le 'registre d'Ordres" du Directeur au Haras du Pin entre les années 1890 et 1950 sous l'appellation de "le Cab", sous-entendu Cab Français. A l'époque elle servait, attelée en paire à deux étalons de sang, pour aller chercher les personnalités et invités à la gare d'Argentan ou d'Almenèches.

L'appellation de milord fermé, nous la devons à Monsieur Jean-Louis LIBOUREL.

Ce qui est à noter, aujourd'hui encore, l'ancienne désignation "Cab Français" est toujours utilisée, l'habitude sans doute...

 

Le milord fermé au Haras National du Pin (1/2)
Le milord fermé au Haras National du Pin (1/2)

L'accès des passagers dans l'habitacle, s'exécute après avoir replié la vitre du panneau avant et relevé sous le plafonnier, puis par le rabat de la porte, fixée au sol, sur le panneau avant.

J'attire votre attention sur cette porte, c'est une véritable oeuvre d'art, toute en arrondie, galbée, lorsqu'elle est ouverte,  elle plaque parfaitement au panneau du passage des roues avants libérant ainsi un grand espace pour accéder au siège des passagers. En position fermée, elle jointe parfaitement  (avec la vitre), assurant une totale étanchéité à l'habitacle...

Le milord fermé au Haras National du Pin (1/2)

A remarquer, les marchepieds latéraux sont fixes et dans la continuité des garde-boues, le porte-bagages grillagé sur le toit. La caisse, de forme arrondie, possède un  intérieur tout capitonné, c'est tout simplement magnifique, sublime !

Le milord fermé au Haras National du Pin (1/2)
Le milord fermé au Haras National du Pin (1/2)

Si aujourd'hui, il est possible d'admirer la beauté de cette voiture d'exception, il faut saluer la politique de restauration au Haras du Pin, l'appui du mécène Jean-Paul Guerlain, le ministère de la culture et des Haras Nationaux, et le travail exceptionnel des différents restaurateurs qualifiés en métallerie, boiseries polychromes, cuirs, Textiles.

J'ajoute, à ce type de projet,  il est obligatoire d'avoir une supervision, le suivi des travaux était assuré par Mme Caroline Girard, conservatrice des monuments historiques. M. Jean-Louis Libourel, conservateur des monuments historiques, expert en patrimoine hippomobile, M. Vincent Cochet, conservateur du patrimoine.

Malheureusement ce 'trésor' n'a pas eu le succès espéré, effectivement, les manipulations de la vitre et de la porte, pour accéder au siège des passagers, étaient effectuées par deux personnes supplémentaires, rendant  l'emploi peu pratique...

 

Avant restauration
Avant restauration

Avant restauration

Cet article n'a pas pour vocation, de retracer les trois siècles d'histoire du Haras du Pin, cependant, et afin d'apporter quelques informations, je place un lien avec un précédent article sur la création des Haras, quelques dates, mais c'est surtout  de l'évolution du besoin des chevaux jusqu'à l'arrivée du moteur à explosion...

Je souhaite simplement partager, et susciter le plaisir d'une découverte d'un Haras,  et en même temps, c'est soutenir cette institution !

Je vous recommande de profiter d'une visite guidée. Au Haras du Pin, votre accompagnatrice vous ouvrira la porte sur le passé, sur l'Histoire de ce monument historique. Vous pourrez également admirer ce véhicule, et bien d'autres comme le grand coupé de voyage, break de chasse grand modèle, park-drag... Accéder aux différentes écuries, à la sellerie d'honneur, et aussi à un endroit 'souvenir' du plus célèbre des étalons du Pin, le Pur-sang Furioso, importé d’Angleterre en 1946 et mort d’une crise cardiaque le 3 septembre 1967, enterré debout face à la grande allée... La visite libre au musée, est un moment de calme, ou le temps ne compte pas, chaque objet, chaque vidéo, apporte une connaissance, un enseignement complémentaire ou supplémentaire....

Je garde un excellent souvenir de ma visite, et je remercie très respectueusement le Haras du Pin, je prévois déjà ma prochaine visite...

A bientôt pour la présentation de la maquette, aujourd'hui je vous avoue, son stade d'avancement représente trois mois de travail, mais les difficultés sont encore nombreuses, et je pense que d'ici fin février, elle vous sera présentée...

 

Merci à vous tous !

 

 

 

Publié dans Maquettes hippomobiles

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article